Positions sexuelles faciles au lit, 5 conseils pour les débutants

Publié le : 23 février 20224 mins de lecture
En ce qui concerne les positions sexuelles , vous lisez toujours quelque chose de nouveau, même si vous pensez avoir déjà tout entendu. Il y a ceux anti-stress , ceux préférés des femmes, ceux qui donnent plus de plaisir aux hommes , ceux qui vous aident pour les abdominaux ; encore une fois, ceux recommandés si vous êtes surmené ou si vous avez un petit pénis, etc.
Bref, s’il est vrai que vous ne cessez jamais d’apprendre sur le sexe, cela vaut aussi pour les positions sexuelles. Pourtant, dans une mer d’informations, d’ inspirations cinématographiques , de conseils de sex coachs, et de pratiques plus ou moins acrobatiques, le guide du débutant semble manquer. 
Bien sûr, ce sont des positions moins farfelues, disons que ce sont celles de base du Kamasutra , mais pour en profiter au lit il ne faut pas forcément se transformer en contorsionnistes. 
Au contraire : commençons par les bases et ensuite… on verra. Certes, les positions sexuelles de base, les plus faciles même pour les plus inexpérimentés – surtout si les partenaires sont au début de leur connaissance physique – ont un avantage non négligeable : elles sont simples, en fait, mais elles garantissent le plaisir. 
Effort minimum, résultat maximum, ce qui, surtout dans le sexe, est toujours une bonne chose.

La position du missionnaire

Oui, c’est un fait : pour beaucoup, dire « position missionnaire » équivaut à de l’ennui, mais en fait c’est une des positions les plus simples, les plus instinctives et aussi les plus satisfaisantes. Elle est allongée sur le dos (ventre vers le haut), il la pénètre allongé sur elle. 
Sa facilité, en effet, permet d’acquérir de la pratique, du contrôle et d’expérimenter des astuces (comme l’oreiller sous le dos, pour soulever le bassin) et des variantes chaudes (peut-être même un peu de bondage doux). 
Elle peut garder ses jambes écartées, fléchies ou tendues, en alternance avec lui dans le contrôle des poussées, ou elle peut reposer ses jambes sur ses épaules, pour favoriser une pénétration plus profonde, presque par derrière, ou, encore, elle ne peut lever qu’une seule jambe ( idéal s’il a un petit pénis ).

Cowgirl

C’est exactement le contraire du missionnaire : il est en bas, elle est en haut . Il peut s’allonger et elle peut le regarder de face ou, dans la version « reverse cowgirl », se détourner de lui (et de la vue de derrière). Elle a tendance à garder le contrôle, bien qu’il puisse lever les hanches pour ajouter quelques fentes. Il y a aussi la variante dans laquelle il est assis sur une chaise/canapé, ou appuyé sur ses bras : dans ce cas, les deux partenaires sont encore plus proches, yeux dans les yeux.

Levrette

Aussi populairement appelée « toutou », c’est la position pour le sexe par derrière (vaginal ou anal). Il permet une pénétration très profonde et une stimulation du clitoris, s’il peut se soutenir d’une main, ou il peut la tenir par les hanches pour mieux contrôler les poussées. Si vous êtes bien tricoté, vous pouvez même vous allonger (lui sur elle sur le ventre).

Cuillerée à soupe

Elle est considérée comme une position « amoureuse », car elle permet également de dormir enlacé. Les deux partenaires sont allongés, il est derrière elle, elle doit trouver le bon angle du dos. Cela peut en fait être une position très tendre mais aussi dominante s’il se lève sur le côté pour aller plus loin.

69

Le grand classique de la fellation, qui permet une pratique mutuelle en même temps. Vous n’avez qu’à décider qui est en haut, qui est en bas, en vous assurant que vous pouvez confortablement atteindre les organes génitaux de l’autre avec votre bouche et votre langue. Une partie de la jouissance vient aussi de « l’effort » de continuer à donner du plaisir, tout en en recevant en même temps.

Petit initiation au plaisir BDSM au delà des préjugés..
Positions sexuelles, les 5 pires et comment les corriger

Plan du site